Recherche

Inscription à la newsletter


Ils ont dit ...

Galerie INDH
SMLEROI7.jpg
naforavant.jpg
photo finale.jpg
tadchine.jpg
SM-LE-ROI-TAOUSg-copie.jpg
sm-centre-reeducationM.jpg

Base de Connaissance

OMD (12)

INDH (6)

DH (8)



 


VideoWall INDH

Forum sous le thème du« Développement Humain, l’expérience marocaine de l’INDH ».


Le Gouvernement de SA MAJESTE LE ROI organise à Agadir les 1er et 2 novembre 2010 un Forumsous le thème du« Développement Humain, l’expérience marocaine de l’INDH ».



Forum sous le thème du« Développement Humain, l’expérience marocaine de l’INDH ».
L’initiative de cette rencontre participe de trois grandes raisons.

La première procède de l’intérêt que portent les différents partenaires internationaux du Maroc - Etats et Organisations - notamment l’Union Européenne, l’Arabie Saoudite, la France, l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne, la Belgique, le Japon, la Chine, la Guinée Equatoriale, la Banque Mondiale, le Programme des Nations Unies pour le Développement(PNUD), le FADES, la Banque Islamique pour le Développement, le Millenium Challenge Corporation, l’OPEP…à l’Initiative Marocaine pour le Développement Humain (INDH), dont ils reconnaissent la pertinence et la valeur d’exemple, en tant que stratégie ciblée de lutte contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion ; et à laquelle ils apportent leur soutien.

La seconde répond à la demande de nombreux représentants de pays africains, qui ont participé au 5ème sommet Africités, tenu à Marrakech en décembre 2009, lesquels ont exprimé le souhait de s’imprégner de la philosophie, des valeurs, de la démarche et de la gouvernance de ce projet, à travers l’organisation d’un forum sur le développement humain.

La troisième raison participe de la volonté des pouvoirs publics marocains de réunir des personnalités nationales et internationales de très haut niveau représentant les gouvernements, les organisations internationales, les milieux scientifiques et le mouvement associatif international, en vue de partager les idées et les pratiques et de susciter le débat et l’échange autour des thématiques fondamentales se rapportant à cettequestion sensible et d’actualité mondiale; échanges certainement fructueux qui permettront de parfaire et d’enrichir l’expérience marocaine, à la veille de la finalisation de la phase II/2011-2015 de L’INDH.

La nouvelle approche de développement centrée sur l’éradication des formes multiples de la pauvreté a vu le jour dans les années 1990, dans un contexte marqué par l’aggravation de la pauvreté dans le monde et la publication par le PNUD du rapport mondial sur le Développement Humain. L’intérêt de cette nouvelle approche procède du fait que la finalité du progrès économique est la réalisation du bien être de l’Homme qui passe par la satisfaction de ses besoins dans son environnement social et/ou naturel.

Plusieurs conférences mondiales ont été depuis, convoquées en grande partie par les Nations Unies, pour adopter et confirmer la priorité du développement humain, équitable et durable. Des programmes importants ont été également initiés par des Organismes Internationaux et par certains Etats.

Les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) s’inscrivent dans ce cadre. En quête d’un monde en paix et plus juste, ils ambitionnent de permettre, à l’horizon 2015, aux populations pauvres d’accéder à une vie meilleure ; en l’occurrence l’accès à une nourriture et un revenu adéquats; à l’éducation et aux services de santé de base; à l’eau potable et à l’assainissement et à l’autonomisation des femmes.

C’est dans ce même cadre et au titre des même objectifs que s’inscrit, à l’échelle du Maroc, l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), que Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’Assiste, a lancé il y a cinq ans et dont les réalisations, pour cette première phase, sont visibles et très prometteuses.

La récente crise mondiale a, malheureusement, entrainé un ralentissement dans les progrès réalisés par ces programmes tant mondiaux que nationaux. Bien plus, la récente crise est venue aggraver les conditions d’un grand nombre d’individus, déjà soumis aux pesantes contraintes de la flambée des prix des denrées alimentaires et de l’énergie. Pour d’aucuns, la réalisation même des Objectifs du Millénaire pour le Développement s’est trouvée compromise par l’ampleur de cette crise.

Face à cette nouvelle donne, le système des Nations Unies pour le développement a mis en place une réponse mondiale et cohérente, en veillant à ce que celle-ci se traduise concrètement dans les actions au niveau des pays. La préoccupation principale est d’appuyer ceux qui sont déjà pauvres et vulnérables par l’élaboration de mesures spécifiques adaptées et la facilitation de la mobilisation des ressources requises, tout en sauvegardant
les investissements et les efforts déployés en vue de la réduction de la pauvreté.

Les leaders du monde entier qui vont se réunir à New York pour prendre part au Sommet de suivi spécial sur les OMD devraient se mettre d’accord sur un programme d’actions concret pour les atteindre d’ici 2015. Pour que la communauté internationale puisse honorer ses engagements et accomplir les Objectifs du Millénaire pour le Développement d’ici 2015, il sera bien nécessaire d’intensifier l’Aide Publique au Développement.

Afin de garantir les progrès des OMD, les Etats ont déployé toute une gamme de politiques, dont certaines ont fait leurs preuves et appellent la consolidation de leurs acquis. L’expérience marocaine de l’INDH fait partie de celles-là et s’inscrit parfaitement dans le droit fil des objectifs du millénaire.

Erigée au rang de grand chantier de Règne, l’INDH est conçue comme un nouveau projet de société qui place l’Homme au coeur des priorités et des politiques publiques nationales et au centre des enjeux de la démocratie et du développement. Entendue comme le moteur d’une véritable transformation sociale, cette grande initiative nationale a introduit un nouveau souffle et du renouveau dans les modes de gouvernance de la chose publique et a provoqué un changement de paradigme pour l’approche du développement économique et social.

L’INDH se fonde sur un ensemble de facteurs innovants : un système de valeurs fortes (respect de la dignité de l’Homme, citoyenneté, confiance et adhésion consciente des citoyens, éthique …) - une gouvernance rénovée, moderne et transparente- une démarche participative associant la population et les organisations de la société civile à l’expression des besoins et à la prise des décisions, -des mécanismes d’audit, d’évaluation et de contrôle rigoureux– une logique d’optimisation d’impact et de pérennité des projets…

Au cours de la phase I, 2005-2010, qui arrive à son terme, le bilan de l’INDH est à ce titre très prometteur : 22.000 projets ont été initiés au profit de 5.000.000 bénéficiaires directs, dans les domaines les plus divers de l’accès aux infrastructures de base, des équipements collectifs, de l’amélioration des conditions et du cadre de vie, du renforcement des capacités, de la formation professionnelle et de l’apprentissage, de l’aide à la création d’activités génératrices de revenus, de la gouvernance….

Nonobstant les réalisations prometteuses et tangibles de cette première phase quinquennale, qui devront être poursuivies et consolidées, l’INDH à l’instar des programmes mis en oeuvre dans d’autres pays a révélé, à l’épreuve du terrain et de la pratique, des difficultés notamment, en matière de ciblage, de durabilité des projets et de leur impact, d’exploitation des opportunités de synergie ou encore d’impulsion et de promotion des activités génératrices de revenus.

La plateforme de la phase II de l’INDH, actuellement en cours de finalisation, entend s’inscrire dans la continuité de la précédente et dans le respect des valeurs fondamentales qui l’ont gouvernée, en tirant parti de ses forces, ses acquis et ses faiblesses, tout en gagnant en recentrage des objectifs et des activités, en montée en charge, en expertise, en performance et en impact économique et social.

En prenant l’initiative d’organiser le forum sur le Développement Humain d’Agadir, le gouvernement marocain souhaite fournir une nouvelle opportunité d’échange et de débat aux décideurs et aux experts sur cette problématique de grande sensibilité et d’actualité mondiale. Son ambition est aussi de faire partager son expérience de l’INDH, nonobstant sa jeunesse, de la confronter aux pratiques d’autres pays et de la soumettre aux regards croisés et au débat des éminentes personnalités des mondes de la politique, de l’économie et de la science qui y participeront. Il s’agira en l’espèce notamment :
de faire partager la philosophie novatrice de l’INDH, les valeurs qui la gouvernent, ses modes spécifiques de gouvernance, sa démarche participative et intégrée, ses mécanismes de montage et d’exécution de projets, la rigueur de son administration, ses effets de transparence et sa production de résultats ;
de mesurer sa pertinence et d’appréhender ses faiblesses à la une du benchmark et à la lumière des pratiques étrangères ; de sorte à identifier des pistes éventuelles de recentrage, de réajustement et d’amélioration à apporter aux politiques publiques sociales en général et à l’INDH en particulier.
Le Forum International sur le Développement Humain fournira globalement l’opportunité de partager des expériences, d’accéder à la connaissance et l’expertise accumulées à l’international, de se ressourcer à l’ombre des modèles réussis et des best-practices, et d’une façon générale d’appeler l’éveil sur les défis du développement humain et sur la mobilisation et la solidarité internationales qu’ils supposent. Les travaux du Forum se dérouleront en séance plénière pour l’examen des problématiques d’ordre transversal et en workshops pour les thématiques sectorielles proposées à l’examen des participants.

www.indh.gov.ma


Concept , Mesure et Débat | INDH | Réalisations DH | Analyse Statistique | Perception de la population






En attendant la mise en ligne de la version Anglaise , Arabe et Espagnole de ce site OMDH.HCP.MA , nous vous offrons la possibilité d'accéder à une traduction indicative par ce Widget de Google .